7BC - Recherche & Innovation > France > La réindustrialisation de la France

La réindustrialisation de la France

Selon la Direction Générale du Trésor , entre 1980 et 2007, l’industrie française a perdu 1.9 millions emplois, et sa contribution dans le PIB français est passée de 24 à 14%.

Depuis, la tendance s’est accentuée, et tout le monde s’accorde aujourd’hui pour attribuer l’augmentation du chômage à la désindustrialisation de la France. Pendant longtemps, les experts avaient cru que les pertes d’emplois dans l’industrie seraient compensées par le développement des services marchands.

Cette désindustrialisation est partagée par tous les pays développés, mais un rapport du Sénat, paru en avril 2011, souligne le surclassement de l’industrie française par l’industrie allemande. Alors que le secteur manufacturier représente 16% de la valeur marchande en France, il est de 30% en Allemagne.

Autre comparaison, le solde des échanges de produits industriels n’a pas cessé d’augmenter en Allemagne depuis 1995 pour atteindre un excédent de 274 milliards d’euros en 2008, alors qu’en France, il devient déficitaire en passant, sur la même période, de + 11 milliards à un solde négatif de 21 milliards.

Principale cause avancée de cette évolution défavorable de notre balance commerciale industrielle : la perte de compétitivité de l’industrie française.

Le cas de l’industrie automobile est relevé dans ce même rapport : en 2007, l’Allemagne a produit 5,7 millions de véhicules, alors que la France 2,5 millions.

Pour endiguer cette désindustrialisation et oeuvrer pour une réindustrialisation de la France, ce même rapport du Sénat résume ses propositions en 17 points:

  1. Promouvoir une culture industrielle et renforcer l’attractivité des formations technologiques et scientifiques.
  2. Intensifier la recherche et l’innovation au service de l’industrie.
  3. Mettre en place un grand plan d’action en faveur des PME/TPE industrielles.
  4. Favoriser le dépôt et l’exploitation des brevets.
  5. Renforcer les pôles de compétitivité.
  6. Améliorer l’accompagnement à l’export des PME et ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire).
  7. Renforcer la promotion du site France.
  8. Mieux défendre les atouts de l’industrie française dans les marchés publiques.
  9. Faciliter le financement de l’industrie.
  10. Faciliter la création d’entreprises innovantes.
  11. Alléger les charges sur les bas salaires dans les entreprises industrielles.
  12. Autoriser les industriels à négocier leurs tarifs d’électricité.
  13. Sécuriser les parcours professionnels dans l’industrie.
  14. Tirer les conséquences des effets de la suppression de la taxe professionnelle.
  15. Développer les initiatives régionales.
  16. Réduire le handicap monétaire.
  17. Définir une stratégie européenne harmonisée.

Share

Envoyer un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>